Une question ? Une suggestion ?
Tél. 015 78 7600
e-mail
Ou complétez le formulaire

Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à des actualités, de la législation et de l'information pratique en électricité ?
 



Extinction efficace d’un feu de batterie par immersion dans une cuve d’eau

Actualités - 04/06/2019
-
Auteur(s): 
Ann Gysens


L’extinction d’un feu de batterie requiert une grande quantité d’eau et n’est pas chose aisée. En outre, le risque de reprise du feu subsiste plusieurs jours après l’incendie. La semaine passée, une voiture électrique a pris feu à Anvers durant son chargement et aux Pays-Bas, un feu de batterie de voiture a récemment été éteint avec succès. Dans les deux cas, la même méthode d'extinction a été utilisée : l'immersion du véhicule dans une cuve d’eau.

Incendie de batteries de voitures électriques : deux affaires récentes

Le week-end dernier, une voiture électrique de la marque Tesla a brûlé à la station de charge de supercharger à Anvers Nord. Les pompiers ont rapidement éteint l'incendie. Les pompiers disposent d'une procédure spécifique pour brûler les voitures électriques, car une voiture électrique incendiée peut à nouveau prendre feu. C'est pourquoi la voiture est immergée dans une cuve remplie d'eau et que le véhicule est maintenu dans la cuve pendant 24 heures.

Matthieu De Block, capitaine du service des incendies de la zone Anvers, a déclaré : "On pourrait dire que le danger est écarter, mais ce serait tenir certaines choses pour acquises. En raison de l'énergie encore présente dans le bloc-batterie, l'incendie pourrait éventuellement se rallumer, même si le feu a complètement disparu. "

Dernièrement, une voiture hybride a pris feu alors qu’elle était mise en charge dans le show-room d’un concessionnaire néerlandais. Heureusement, le véhicule a été évacué à temps. Après une première extinction à la mousse, la voiture a été immergée dans une cuve-conteneur remplie d’eau dans l’heure qui a suivi le déclenchement du feu — l’incendie était alors maîtrisé. La voiture est restée immergée pendant 24 heures afin d’assurer l’extinction complète du feu.

Frans Bakx, officier du Service d’incendie Midden — en West-Brabant, déclare : « Sur des forums et dans la littérature professionnelle, j’avais déjà lu des récits relatant la difficulté et la grande consommation d’eau de ces missions, sans oublier que le risque de reprise du feu subsiste pendant plusieurs jours. J’étais aussi au courant que des initiatives avaient été lancées au niveau national pour développer une espèce de cuve d’extinction permettant d’assurer un refroidissement à long terme et de réduire le volume d’eau d’extinction nécessaire. En outre, quand l’eau servant à l’extinction est confinée dans un récipient, il est plus facile de faire appel à une entreprise spécialisée pour son évacuation. Mais il ne s’agissait là que d’études et de théories élaborées. Je n’avais trouvé aucun exemple pratique de ce genre d’application.

Cet incident était tout à fait particulier et nous avons donc dû improviser une solution. Cela nous a permis d’agir efficacement et en toute sécurité. »


Photo : Diter, Fotolia

Les problèmes posés par l’extinction d’un feu de batterie de véhicules électriques

L’extinction d’un feu de batterie est une tâche à ne pas prendre à la légère ; les dégâts matériels et les dommages environnementaux peuvent être importants :
  • l’extinction d’un feu affectant la batterie d’une voiture électrique, par exemple, requiert plus de 10 000 litres d’eau ;
  • il y a un risque lié à la haute tension utilisée pour alimenter le moteur;
  • les batteries sont protégées d’une enveloppe, ce qui complique grandement la tâche ;
  • la batterie contient tant d’énergie et dégage une chaleur si intense qu’elle peut continuer à brûler pendant très longtemps ;
  • le risque de reprise du feu subsiste plusieurs jours après l’incendie ; et
  • un feu de batterie libère des substances corrosives et toxiques.
Pourquoi opter pour l’immersion dans une cuve d’eau pour éteindre les feux de batterie ?

L’immersion dans une cuve d’eau présente plusieurs avantages :
  • elle supprime pratiquement toute émission de substances toxiques ;
  • la batterie est refroidie en permanence et sur le long terme, durant plusieurs jours s’il le faut ;
  • l’eau atteint tous les composants ; et
  • l’eau d’extinction reste dans la cuve et peut être facilement évacuée par une entreprise spécialisée.
L’extinction des feux de batteries de voitures par immersion dans une cuve d’eau peut constituer une solution efficace, à condition que ce soit réalisable en pratique. Une entreprise de dépannage peut être appelée pour le transport de la cuve-conteneur pleine d’eau ainsi que le traitement de l’eau polluée et de l’épave.

Mesures permettant d’éviter un feu de batterie


Enfin, comme on recense actuellement de plus en plus de cas d’incendie se déclarant durant la charge de batteries, voici un bref récapitulatif de mesures de prévention d’un feu de batterie :
  • Restez à proximité de l’appareil en charge afin de pouvoir intervenir directement en cas d’incident.
  • Pendant le chargement, placez l’appareil à proximité d’un détecteur de fumée.
  • Lisez attentivement le mode d’emploi et veillez à employer la tension adéquate.
  • Utilisez les chargeurs d’origine fournis avec le produit.
  • Branchez la fiche directement sur une prise murale plutôt que sur une allonge.
  • Ne laissez jamais une batterie sur son chargeur si vous ne l’utilisez pas pendant un long moment, pour éviter tout risque de surchauffe.
Sources :
www.ed.nl, Elektrische BMW vliegt in brand: waarom auto in waterbak?, 27 mars 2019
www.brandweer.nl, BMW i8 te water, 17 mai 2019
vrtNWS, Brandweer past aparte procedure toe nadat Tesla-wagen uitbrandde: elektrische auto's moeten eerst in een bad, 2 juin 2019


Plus d'informations sur senTRAL :
Évitez que vos batteries rechargeables ne s’enflamment ou n’explosent
Que faire pour prévenir un incendie de batterie ?
Unités de charge pour les batteries des chariots élévateurs : la réglementation ATEX s’applique-t-elle ou non ?
Accumulateurs industriels: description des batteries
Le service de lutte contre l’incendie : la phase d’intervention