Une question ? Une suggestion ?
Tél. 015 78 7600
e-mail
Ou complétez le formulaire

Intéressé?

Souhaitez-vous avoir accès à des actualités, de la législation et de l'information pratique en électricité ?
 



Audits pendant la crise du COVID-19

Actualités - 27/04/2020
-
Auteur(s): 
Geert Van Cauwenberge


Dans un précédent article, nous avons abordé l’impact de la crise du COVID-19 sur le fonctionnement des services externes de prévention. Le 19 mars, le SPF ETCS a adressé à l’ensemble de ces services une note officielle contenant des directives quant à la manière d’adapter leur fonctionnement à l’évolution de la pandémie sans mettre en péril les prestations de service essentielles.

Il est précisé dans la note que les services externes doivent prendre les mesures nécessaires, entre autres des mesures d’hygiène en cas de contact et l’organisation des contrôles, afin de limiter autant que possible les risques pour leur propre personnel et les travailleurs de tiers. Les services externes doivent évaluer si le report d’un contrôle préventif pourrait constituer un risque ou un problème supplémentaire pour l’exercice de fonctions spécifiques ou l’exposition à des activités présentant un risque spécifique.

Évaluer les situations au cas par cas

L’organisme d’inspection et de certification Vinçotte reçoit actuellement de nombreuses questions de la part de ses clients, qui s’interrogent sur le bien-fondé d’organiser ou non des audits. La réponse est conditionnée par plusieurs facteurs, parmi lesquels le client lui-même et le secteur dans lequel il exerce ses activités. Dans certains secteurs, les audits restent obligatoires (à condition de pouvoir être réalisés en toute sécurité) tandis que dans d’autres, ils pourront être effectués à distance ou être éventuellement reportés, comme décrit plus haut.

En d’autres termes, la décision de procéder ou non à un audit chez un client dépend en grande partie de sa situation individuelle. Si le client décide de ne pas effectuer l’audit prévu sur place, l’auditeur doit bien entendu respecter cette décision. Il est en revanche possible de réaliser un audit si celui-ci peut se dérouler conformément aux mesures de sécurité imposées par le gouvernement fédéral et le Conseil national de sécurité.

Règles standard


Pour l’exécution de ces audits, Vinçotte respecte les règles d’accréditation en vigueur. Pour ce faire, l’organisme a défini une méthode de travail inspirée du document international « IAF ID3 Management of Extraordinary Events or Circumstances Affecting ABs, CABs and Certified Organizations », qui définit la pandémie du COVID-19 comme une circonstance extraordinaire. Vinçotte propose à ses clients une méthode alternative d’audit : l’audit à distance. Concrètement, il s’agit de procéder aux audits par vidéoconférence, sur Skype ou sur Teams.

En résumé, Vinçotte n’effectue les audits sur site que si cela s’avère possible pour le client, si les règles de sécurité peuvent être respectées et si cette procédure ne pose aucun problème aux deux parties (client et auditeur). Lorsque la situation s’y prête, les audits peuvent être réalisés à distance.

Coronavirus : l’ISO prévoit de pouvoir effectuer des audits à distance
Le coronavirus et les audits de certification : que faire ?